Vous êtes ici

BPCO, nuit et sexualité

C. Arveiller-Carvallo, R. Escamilla,*

Résumé


Les troubles sexuels chez les patients BPCO sont très peu abordés en pratique médicale courante mais également dans les études scientifi ques alors que ceux-ci concernent environ 75 % des patients. L’origine de la dysfonction sexuelle des patients BPCO est probablement multiple avec comme spécifi cités la toxicité au tabac, l’hypoxie chronique et la dyspnée. Les facteurs de risque cardiovasculaires, souvent associés chez les malades, peuvent également aggraver la fonction érectile des patients. Les moyens de dépistage sont fi nalement simples avec des questionnaires validés par de grandes études, qui nécessitent rarement d’être confirmés par des méthodes plus invasives (RigiScan®). Le pneumologue peut être le premier interlocuteur d’un patient inquiet et qui ose rarement évoquer le problème lui-même, raison pour laquelle le médecin doit avoir un rôle proactif dans la recherche des troubles sexuels de ses patients, afin de leur apporter une écoute et une aide médicale spécifiques.

Auteurs correspondants


*Auteurs correspondants.
Adresses e- mail : escamilla.r@chu-toulouse.fr (R. Escamilla).

Auteurs


C. Arveiller-Carvallo1, R. Escamilla2,*

1Service de pneumologie, hôpital Foch, 40 rue Worth, 92151 Suresnes
2Pneumologie, hôpital Larrey, 24 chemin de Pouvourville – TSA 30030, 31059 Toulouse Cedex 9

Liens d'intérêts


  • R. Escamilla : Au cours des 5 dernières années, Roger Escamilla a perçu des honoraires ou fi nancements pour participer à des congrès, actions de formation, participation à des groupes d’experts, rédaction d’articles ou de documents, de la part des laboratoires Almirall, AstraZeneca, Boerhinger-Ingelheim, Pierre Fabre, GSK, MSD, Novartis, Pfizer, Nycomed/Takeda.
  • C. Arveiller-Carvallo : aucun