Vous êtes ici

BPCO, nuit et sexualité

C. Arveiller-Carvallo, R. Escamilla,*

Introduction


Très peu d’études se sont focalisées spécifi quement sur les troubles sexuels chez les patients BPCO. Cette question est souvent abordée dans d’autres maladies chroniques telles que le diabète ou l’insuffi sance cardiaque, mais assez peu en pneumologie.

Cependant, par leur fréquence (environ 75 %) et leur impact sur la qualité de vie des patients, les troubles sexuels mériteraient plus d’attention de la part des pneumologues mais aussi des médecins généralistes qui suivent des patients BPCO.

Auteurs correspondants


*Auteurs correspondants.
Adresses e- mail : escamilla.r@chu-toulouse.fr (R. Escamilla).

Auteurs


C. Arveiller-Carvallo1, R. Escamilla2,*

1Service de pneumologie, hôpital Foch, 40 rue Worth, 92151 Suresnes
2Pneumologie, hôpital Larrey, 24 chemin de Pouvourville – TSA 30030, 31059 Toulouse Cedex 9

Liens d'intérêts


  • R. Escamilla : Au cours des 5 dernières années, Roger Escamilla a perçu des honoraires ou fi nancements pour participer à des congrès, actions de formation, participation à des groupes d’experts, rédaction d’articles ou de documents, de la part des laboratoires Almirall, AstraZeneca, Boerhinger-Ingelheim, Pierre Fabre, GSK, MSD, Novartis, Pfizer, Nycomed/Takeda.
  • C. Arveiller-Carvallo : aucun