Vous êtes ici

BPCO, respiration et sommeil

F. Chabot,*, T. Perez,*, M. Decavèle

Conclusions - Perspectives


Les modifications physiologiques ventilatoires induites à l’endormissement font du sommeil une période de vulnérabilité particulière, exposant les patients atteints de BPCO à un risque élevé de désaturation en oxygène et d’hypoxémie nocturne. Malgré sa fréquence, la NOD est un phénomène variable dont la correction par une oxygénothérapie n’améliore ni la survie, ni le pronostic des patients. Au-delà des aspects mécaniques respiratoires, la qualité du sommeil est souvent altérée et semble avoir un impact sur la qualité de vie et l’évolution naturelle de la maladie. La méconnaissance des symptômes nocturnes s’explique en partie par le manque, pour le clinicien, d’outils d’évaluation simples, fi ables et standardisés. Approfondir la compréhension des mécanismes physiopathologiques, déterminer l’impact des symptômes nocturnes au long cours dans la BPCO, identifi er certains phénotypes plus vulnérables pendant le sommeil et défi nir de nouveaux critères d’évaluation thérapeutiques indexés sur le sommeil sont autant d’axes de recherche novateurs tournés vers ces « 30 % du temps de la vie d’un malade encore méconnus ».

Auteurs correspondants


*Auteurs correspondants.
Adresses e- mail : f.chabot@chu-nancy.fr (F. Chabot) ; tperez@chru-lille.fr. (T. Perez).

Auteurs


F. Chabot1,*, T. Perez2,*, M. Decavèle3

1Département de pneumologie, CHU Nancy, hôpitaux de Brabois, rue du Morvan, 54500 Vandoeuvre-Lès-Nancy, France
2Clinique des maladies respiratoires, Centre de compétence des maladies pulmonaires rares, hôpital Calmette, Université Lille-Nord de France, boulevard du Professeur-Jules-Leclercq, CHRU Lille, 59037 Lille Cedex, France
3Pneumologie Ile-de-France, DESC réanimation médicale ; Service de pneumologie et réanimation, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47-83 boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France

Liens d'intérêts


  • F. Chabot : Au cours des cinq dernières années, F. Chabot a perçu des honoraires ou fi nancements pour participation à des congrès (laboratoires Boehringer-Ingelheim, Chiesi, GSK, Novartis), actions de formation (laboratoires AstraZeneca, Boehringer-Ingelheim, Chiesi, GSK), participations à des groupes d’experts (laboratoires Almirall , Boehringer-Ingelheim, Chiesi).
  • T. Perez : Au cours des 5 dernières années T. Perez a perçu des fi nancements pour participation à des congrès par les laboratoires Novartis, Boehringer Ingelheim, Takeda, Chiesi. Il a participé à des groupes d’experts pour les laboratoires Novartis, Pierre Fabre, Takeda, Almirall, Chiesi et a été investigateur d’études cliniques promues par les laboratoires Novartis, Pierre Fabre et Almirall.
  • M. Decavèle a déclaré n’avoir aucun lien d’intérêts pour cet article.