Vous êtes ici

Variabilité des symptômes chez les patients atteints de BPCO

P.-R. Burgel*, C. Arveiller-Carvallo, P. Chanez

Variabilité sur le nycthémère


Les exacerbations de BPCO sont classiquement caractérisées par une majoration de la toux, de l’expectoration et/ou de la dyspnée évaluée lors de la journée [2]. Une étude récente montre que les exacerbations sont aussi associées à une majoration des symptômes respiratoires nocturnes, se traduisant par une mauvaise qualité du sommeil ressentie par les patients [7]. Cette étude met indirectement l’accent sur la variabilité des symptômes au niveau du nycthémère et des données récentes suggèrent que la variabilité des symptômes sur le nycthémère est fréquente même en dehors des exacerbations.

Partridge et al. ont réalisé des interviews via Internet chez 803 patients ayant un diagnostic de BPCO fondé sur des critères déclaratifs (pas de vérifi cation de la fonction respiratoire), dont 289 ayant une BPCO défi nie comme sévère sur la présence d’une dyspnée pour des efforts modérés, la survenue d’exacerbations l’année précédente et la prise régulière d’un traitement inhalé [8]. Les patients ont été interrogés sur les moments de la journée pendant lesquels ils ressentaient des symptômes plus importants que d’habitude. Environ 30 % des patients atteints de BPCO rapportent des symptômes nocturnes [5,8] en particulier à type de dyspnée, alors que la toux nocturne est rare (Fig. 1 et 2). Le matin, défi ni comme la période entre l’heure du réveil et l’heure où les patients s’habillaient, était considéré par 37 % des patients BPCO (et 46 % des patients BPCO sévères) comme une période très symptomatique [8] (Fig. 2). Dans cette étude, 30 % des patients prenaient leur traitement pour la BPCO immédiatement après le lever et 73 % des patients entre le réveil et le petit déjeuner, indiquant la nécessité de traitements précocement au cours de la journée [8].


Figure 1. Réponses de patients BPCO à la question : À quel moment de la journée vos symptômes sont gênant ? (a : dyspnée, b : expectoration, c : toux, d : sifflement) [5].


Figure 2. Variabilité des symptômes sur le nychthémère (reproduit d’après [8]).

Kessler et al. ont réalisé une étude dans plusieurs pays européens visant à évaluer la variabilité des symptômes chez des patients ayant un diagnostic de BPCO avec un trouble ventilatoire obstructif sévère (VEMS/CVF < 70 % et VEMS < 50 % de la théorique) et considéré comme en état stable sur les 3 mois précédents [5]. Sur 2 441 patients BPCO recrutés dans l’étude, 92,5 % avaient eu des symptômes dans les 7 jours précédents, et une variabilité des symptômes sur le nycthémère et/ou sur la semaine précédente était décrite par 62,7 % des patients symptomatiques [5]. Le matin paraissait le moment où les patients se décrivaient comme particulièrement symptomatiques : la moitié des patients considérait que la toux et l’expectoration étaient particulièrement gênantes le matin, et environ un tiers des patients considérait leur dyspnée gênante dès le réveil [5]. Dans une étude récente, Sumner et al. ont mesuré la fréquence de la toux sur 24 heures par un enregistreur sonore chez 68 patients BPCO [9]. Ces auteurs confi rment que la toux, qui nécessite un éveil cortical, est peu fréquente la nuit mais survient électivement le matin au réveil, qui est le moment de la journée où sa fréquence est maximale [9].

Auteurs correspondants


*Auteur correspondant.
Adresse e- mail : pierre-regis.burgel@cch.aphp.fr (P.-R. Burgel).

Auteurs


P.-R. Burgel1*, C. Arveiller-Carvallo2, P. Chanez3

1Pneumologie, Hôpital Cochin, AP-HP, 27 rue du Faubourg-Saint-Jacques, 75679 Paris Cedex 14
2Service de pneumologie, Hôpital Foch, 40 rue Worth, 92151 Suresnes
3Activités ambulatoires Thorax, Hôpital Nord, AP-HM,chemin des Bourrelly, 13015 Marseille

Liens d'intérêts


  • P.-R. Burgel : Board, conseil (Almirall, Novartis, Nycomed) ; Actions de formation, conferences (AstraZeneca; Boerhinger- Ingelheim, Pfi zer, Nycomed, Novartis, GSK, Chiesi).
  • C. Arveiller-Carvallo : aucun.
  • P. Chanez : P. Chanez a fourni des activités de conseil (Almirall, BI, Centocor, GSK, MSD, AZ, Novartis, Teva, Chiesi, Schering Plough) ; a siégé aux comités consultatifs (Almirall, BI, Centocor, GSK, AZ, Novartis, Teva , Chiesi, Schering Plough, MSD) ; a reçu des honoraires de conférencier (Almirall, BI, Centocor, GSK, AZ, Novartis, Teva, Chiesi, Schering Plough, MSD) ; a reçu des subventions (Almirall, Boston BI scientifi que, Centocor, GSK, AZ, Novartis, Teva, Chiesi, Schering Plough).