Vous êtes ici

Variabilité des symptômes de la BPCO : la variabilité du « stimulus »

T. Similowski,*, M. Decavèle

Décharge corollaire et afférences sensorielles (Fig. 1)


Chez l’humain, les muscles respiratoires présentent la particularité d’être sous la dépendance d’une double commande, autonome et volontaire. En effet, un rythme ventilatoire autonome est produit par un générateur situé dans le tronc cérébral (notamment le complexe pré-Bö tzinger) et une commande corticospinale permet la réalisation de manoeuvres respiratoires volontaires et l’utilisation de l’appareil respiratoire à des tâches non respiratoires comme la parole ou le chant. La régulation de cette commande ventilatoire motrice dépend de l’intégration de multiples signaux afférents d’origine chimique (PaO2, PaCO2, PH) ou mécanique provenant du poumon, des muscles respiratoires, des voies aériennes supérieures et des chémorécepteurs centraux ou périphériques. Par ailleurs, la commande respiratoire centrale envoie au cortex une « copie » du signal inspiratoire efférent. Ce signal est appelé « décharge corollaire ». L’intégration centrale des afférences sensorielles va faire l’objet d’une « comparaison » avec ce signal corollaire. L’état eupnéique du sujet correspond alors à un état harmonieux ou à un état d’équilibre du couplage neuromécanique ventilatoire. En revanche tout déséquilibre dans la comparaison commande motrice/afférences sensorielles est à l’origine de l’activation de la zone corticale spécifi que située dans l’insula [23], responsable de sensations regroupées sous le terme générique de dyspnée. La plupart des régions corticales activées par la dyspnée sont donc limbiques ou para-limbiques [16]. Cette région cérébrale regroupe les centres d’intégrations de la faim de la soif, de la douleur et de l’émotion, et joue donc un rôle capital dans la valeur affective attribuée aux sensations et les comportements primaires visant l’homéostasie et la survie de l’individu.

Schématisation de la régulation ventilatoire mettant en évidence la balance entre commande motrice rétrocontrôlée par les afférences sensorielles, constituant la base du couplage neuromécanique. Un déséquilibre de cette balance entraîne la genèse dans le
Figure 1. Schématisation de la régulation ventilatoire mettant en évidence la balance entre commande motrice rétrocontrôlée par les afférences sensorielles, constituant la base du couplage neuromécanique. Un déséquilibre de cette balance entraîne la genèse dans le cortex limbique de la dyspnée.
CRB : Centres respiratoires bulbaires ; RMN : Relais motoneuronaux ; OTG : Organe tendineux de Golgi ; FNM : Fuseau neuromusculaire

(Figure originale de l’auteur).

Auteurs correspondants


*Auteur correspondant.
Adresse e- mail : thomas.similowski@psl.aphp.fr (T. Similowski).

Auteurs


T. Similowski1,*, M. Decavèle2

1Service de pneumologie et réanimation médicale, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Charles Foix ; ER 10 UPMC Neurophysiologie respiratoire expérimentale et clinique ; Université Paris 6, Pierre-et-Marie-Curie Paris, France
2DES pneumologie Ile-de-France, DESC réanimation médicale ; Service de pneumologie et réanimation, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47-83 boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France

Liens d'intérêts


  • T. Similowski a perçu de la part d’Almirall France une rémunération pour la préparation du séminaire duquel cet article est dérivé et sa participation à ce séminaire. Il a été rémunéré par ailleurs par Almirall France pour sa participation à un comité d’experts constitué à propos du bromure d’aclidinium (Eklira®), et en tant que conseiller scientifi que indépendamment de ce groupe d’experts. Il a participé à une réunion internationale organisée par Almirall Corporate. Par ailleurs, il a perçu au cours des cinq dernières années des honoraires ou fi nancements pour participation à des congrès, communications, actions de formation et de conseil, des groupes d’experts, travaux de recherche, de la part des laboratoires/entreprises AstraZeneca France, AstraZeneca Corporate, Boehringer- Ingelheim France, GlaxoSmithKline France, Medapharma, Menarini, MSD France, Novartis Pharma France, Novartis Corporate, Pierre Fabre, Pfi zer France. M.
  • Decavèle a declaré n’avoir aucun lien d’intérêts pour cet article.